Espace d'échange dans la tolérance et la bonne ambiance
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 la famine est declarée

Aller en bas 
AuteurMessage
nina
Ministre
Ministre
nina

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 02/03/2008

la famine est declarée Empty
MessageSujet: la famine est declarée   la famine est declarée EmptyJeu Avr 10 2008, 01:02

Citation :
Au Bangladesh, on se presse pour accéder aux magasins mis en place par l´Etat pour vendre le riz à un prix subventionné.
• La flambée des prix du blé, du maïs ou du soja se répercute sur le prix des denrées alimentaires.
• Elle provoque de graves crises sociales, parfois même des émeutes, dans une trentaine de pays d'Asie et d'Afrique notamment. Causes et risques.



D'Argentine au Zimbabwe, en passant par le Mexique, le Burkina Faso, le Sénégal, l'Egypte, le Bangladesh, la Thaïlande et les Philippines, les émeutes de la faim se multiplient, faisant leur lot de victimes. La situation s'est particulièrement dégradée depuis une quinzaine de jours. La farine, le riz, le maïs, le lait et d'autres denrées de base ne sont plus accessibles à de larges couches de populations dans de nombreux pays. Leurs prix ont explosé. Dans certains cas, ils ont plus que doublé en quelques mois. La gravité de la situation a été résumée mardi par le commissaire européen au Développement, Louis Michel. Selon lui, l'Afrique court le risque d'un «vrai tsunami économique et humanitaire».

En Haïti, l'un des pays parmi les plus démunis au monde, des milliers de jeunes sont rassemblés devant le palais présidentiel depuis une semaine. Des barricades ont été érigées et les affrontements avec la police ont fait cinq morts et des dizaines de blessés.

Dans les villes africaines, les manifestations éclatent à tout moment. Au Cameroun, les autorités évoquent 40 morts depuis le début du mois. A Ouagadougou, capitale de Burkina Faso, une grève nationale a paralysé toutes les activités ce mardi. Au Yémen, une marche d'enfants a eu lieu en guise de protestation.

C'est la même histoire en Asie. Au Bangladesh, les foules se battent pour accéder aux magasins mis en place par l'Etat pour vendre le riz à un prix subventionné. Un groupe paramilitaire est chargé de surveiller et réprimander la manipulation des prix ou la constitution illégale de stocks de riz. Le chef militaire du pays aurait demandé aux villageois de substituer la pomme de terre au riz.

A Manille, capitale des Philippines, l'armée a été déployée pour superviser la distribution de vivres dans les quartiers déshérités. En Inde, le gouvernement mène une guerre féroce contre le marché noir. Même le richissime Singapour n'a pas été épargné et des dizaines de personnes sont allées jusqu'à braver l'interdiction de manifester. En Thaïlande, premier exportateur mondial de riz, les autorités ont dû démentir fermement les rumeurs d'une pénurie pour éviter la panique. L'armée garde les rizières.

La Banque mondiale résume bien la situation: une trentaine de gouvernements en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud risque de connaître de graves instabilités politiques et sociales. Elle fait remarquer que dans les pays en développement, l'alimentation représente jusqu'à 70% des salaires, contre 15% dans les pays développés. «Il va y avoir des troubles et les pays les plus pauvres en pâtiront beaucoup plus que les nations les plus riches comme la Malaisie et Singapour», a déclaré mardi Ooi Kee Beng, de l'Institut d'études sud-est asiatique à Singapour, cité par l'AFP.

Les premières émeutes de la faim ont eu lieu au début de l'année dernière au Mexique, où le maïs et le blé, ingrédients nécessaires pour les tortillas avaient augmenté de plus de 40% par rapport à l'année précédente.

Face à la colère de la rue, de nombreux Etats tentent tant bien que mal de venir à la rescousse de consommateurs. Certains subventionnent les prix au détriment d'autres dépenses publiques. D'autres éliminent les droits de douane à l'importation. Certains pays avaient même reporté leurs achats, espérant un recul des prix. Or, c'est exactement le contraire qui s'est produit. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase en ce début d'avril est la flambée du riz. Son prix s'est envolé de 50% en l'espace de deux semaines suite à diverses actions visant à limiter les exportations, au Vietnam, en Thaïlande et en Inde. La semaine dernière, le cours a touché le sommet historique de 1000 dollars la tonne. Pour la moitié de l'humanité pour qui le riz est l'aliment de base, le calvaire est loin d'être fini.








Le manque à distribuer des Nations unies et des ONG
Caroline Stevan
«Au lieu de donner un bol de céréales à un gamin qui a faim, on ne lui en donne que la moitié!» L'image est abrupte, mais significative. Christiane Berthiaume, porte-parole du Programme alimentaire mondial, résume ainsi la diminution des capacités de distribution du PAM, engendrée par la hausse des prix des vivres et du pétrole couplée à la baisse du dollar. «Nos coûts ont augmenté de 55% depuis juin 2007. Soit nous parvenons à lever plus de fonds, soit nous aiderons moitié moins de gens que l'année passée», déplore la représentante du PAM.

Le schéma est le même pour toutes les ONG œuvrant dans le secteur de l'aide alimentaire. La semaine passée, 14 d'entre elles, dont Care et Oxfam international, ont lancé un appel aux donateurs concernant le Darfour. «Outre le coût d'achat des produits, l'acheminement de la nourriture par les airs est devenu tellement cher que nous risquons de revoir le nombre de bénéficiaires à la baisse. 2 millions de personnes pourraient être concernées rien qu'au Soudan», regrette Olivier Braunsteffer, directeur des programmes de Care France.

Alors que les distributeurs de colis alimentaires sont de plus en plus sollicités, ils voient leur pouvoir d'achat diminuer. «Nous voulons le plus de nourriture possible avec un dollar, mais nous souhaitons aussi que nos acquisitions aident le pays et ses petits fermiers, souligne Christiane Berthiaume. Nous devons en outre être vigilants à ne pas aggraver l'inflation car nous achetons en grande quantité.»

Si la faim gagne de plus en plus de foyers à travers le globe, elle tend également à changer de visage. Elle se fait plus urbaine et plus vicieuse; autrefois on avait faim parce qu'il n'y avait pas à manger, aujourd'hui on a faim parce qu'on ne peut plus se payer de quoi manger.

Et loin de se cantonner au Sud, le problème touche aussi nos contrées. «Entre la flambée du prix des pâtes, du riz... et l'augmentation du nombre de personnes dans le besoin - nous avons maintenant des retraités, des travailleurs précaires ou des étudiants qui fréquentent nos centres -, il va nous manquer 5-6 millions de repas à distribuer dans l'Hexagone en 2008. Nous en avions offert 30 millions l'année passée», note Didier Piard, directeur de l'action sociale à la Croix-Rouge française.

tout ceci ne serait il du pas a la surpopulation ... l'agriculture ne suit plus surtout avec les nombreux problemes climatiques que l'on connait actuellement? qu'en pensez vous et ou va t'on comme ca?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheddia
Présidente
Présidente


Masculin
Nombre de messages : 494
Date d'inscription : 29/01/2007

la famine est declarée Empty
MessageSujet: Re: la famine est declarée   la famine est declarée EmptyJeu Avr 10 2008, 16:24

Non moi je pense que les richesses sont mal exploitées

On est peut-être surpeuplées mais cela ne doit pas être un problème mais bien l'inverse, si les richesses étaient bien divisé, plus de pauvreté, plus de misère, plus de famine, plus d'épidémie.

On aurait fais de ce monde le meilleur qu'il soit !!

Mais malheureusement cela fait profiter les riches Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nass-collection.com/vetement-sportswear.html
Le fennec du Sahara
Sécrétaire Général
Sécrétaire Général


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 14/02/2007

la famine est declarée Empty
MessageSujet: Re: la famine est declarée   la famine est declarée EmptyJeu Avr 10 2008, 23:29

Nina, je peux me tromper mais je pense que tu as raison, la surpopulation accompagnée des dérèglements climatiques font que l'offre n'arrive plus à satisfaire toute la demande et dès lors les prix augmentent et frappent ainsi les plus démunis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TenDeRnesS
Admin
Admin
TenDeRnesS

Féminin
Nombre de messages : 2591
Age : 35
Localisation : sur terre
Date d'inscription : 17/01/2006

la famine est declarée Empty
MessageSujet: Re: la famine est declarée   la famine est declarée EmptyVen Avr 11 2008, 18:24

Le fennec du Sahara a écrit:
Nina, je peux me tromper mais je pense que tu as raison, la surpopulation accompagnée des dérèglements climatiques font que l'offre n'arrive plus à satisfaire toute la demande et dès lors les prix augmentent et frappent ainsi les plus démunis

dans ce cas un controle des naissances surtout dans les pays pauvres est tout a fait possible je pense

_________________
WhaT MuSt bE, MusT Be ...AnD LiFe iS NoT a BeD oF FloWeRs !!!
http://www.zshare.net/audio/yowatweto-mp3.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fennec du Sahara
Sécrétaire Général
Sécrétaire Général


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 14/02/2007

la famine est declarée Empty
MessageSujet: Re: la famine est declarée   la famine est declarée EmptySam Avr 12 2008, 16:15

TenDeRnesS a écrit:
Le fennec du Sahara a écrit:
Nina, je peux me tromper mais je pense que tu as raison, la surpopulation accompagnée des dérèglements climatiques font que l'offre n'arrive plus à satisfaire toute la demande et dès lors les prix augmentent et frappent ainsi les plus démunis

dans ce cas un controle des naissances surtout dans les pays pauvres est tout a fait possible je pense

en fait je pense qu'il n'y a pas de controles des naissances dans les pays frappés par la misère car une bonne partie de leurs citoyens pensent que les religions interdisent les moyens contraceptifs, ces moyens sont aussi trop chers pour ces gens démunis vivant au jour le jour et enfin les personnes défavorisées des pays pauvres essayent de garantir leur avenir en ayant un maximum d'enfants afin qu'elles les aident et les prennent en charge par la suite, les filles étant dans ce cas jugées moins utiles ( et oui, en effet, elles ne sont bonnes qu'à faire le ménage la famine est declarée Langue15 , je plaisante ) et par conséquent certains couples font des enfants jusqu'à ce qu'ils ont un garçon

concernant notre religion, elle dit que l'on peut utiliser CERTAINS moyens contraceptifs en cas de NECESSITE, pour notamment maitriser la fécondité, un hadith le démontre :"Du temps de l'Envoyé d'Allah (sallallahou alayhi wa sallam), nous pratiquions l'éjaculation externe, alors que le Coran était révélé." (Rapporté par Boukhâri r.a. et Mouslim r.a.)

il faut donc se renseigner pour savoir si le fait d'utiliser ce moyen lorsque l'on juge que l'on ne sait plus élever un autre enfant provenant d'une relation sexuelle avec son époux ( se ) peut etre considéré ou non comme une nécessité, moi je pense que "oui" étant donné que les relations sexuelles ( bien entendu dans un couple MARIE ) sont recommandées en Islam et deviennent meme obligatoires si l'un des 2 partenaires en demande ( bien entendu dans la limite du raisonnable et si la personne refusant de le faire n'est pas atteinte d'un problème, de santé ou d'ordre psychologique par exemple ) mais aussi pour ce qui est expliqué dans cet article :

Citation :
L'usage de contraceptifs.

Proposé par Mouhammad Patel le Mardi, 28 Août 2001

Le jardin intime (Réservé aux adultes). Question : Les contraceptifs sont-elles illicites pour les jeunes mariées ou même après qu'elles aient eu des enfants ?


Réponse : En Islam, l'un des buts primordiaux du mariage est la perpétuation de la race humaine. C'est pourquoi, le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) a encouragé dans les Hadiths la multiplication des naissances. Cependant, il a aussi autorisé aux croyants de réguler et de planifier les naissances en cas de nécessité. Djâbir (radhia Allahou anhou) dit:



"Du temps de l'Envoyé d'Allah (sallallahou alayhi wa sallam), nous pratiquions l'éjaculation externe, alors que le Coran était révélé." (Rapporté par Boukhâri r.a. et Mouslim r.a.)



L'éjaculation externe (ou "a'zl") était à cette époque le seul moyen de contrôler les naissances. On peut donc déduire le caractère licite en Islam de l'emploi des moyens de contraception temporaires actuels (pilules contraceptives, préservatifs, etc... ) à partir de la règle juridique sur l'éjaculation externe. Cependant, comme il existe un certain nombre de Hadiths qui déconseillent cette pratique (comme le Hadith de Aïcha (radhia Allahou anha) rapporté par Mouslim r.a., dans lequel le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) assimile le "a'zl" à une forme dissimulée d'infanticide), c'est pourquoi, la plupart des savants (des différentes écoles de jurisprudence) pensent qu'elle est "makrouh" (fortement déconseillée, blâmable), sauf en cas de nécessité. Parmi les cas de nécessité, on pourrait citer, entre autres, le risque que représente une grossesse pour la santé physique ou mentale de la mère, l'incapacité de celle-ci d'assurer l'éducation d'un éventuel enfant, le risque que l'enfant soit atteint par une maladie héréditaire dangereuse, le désir d'espacer les naissances afin de pouvoir mieux s'occuper de ses enfants...

Pour en venir maintenant à votre question, il est clair avec ce que l'on vient de voir, qu'en cas de nécessité, aussi bien la jeune mariée que la femme qui a déjà eu des enfants, peuvent avoir recours à un moyen de contraception.


Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !

Source : http://www.muslimfr.com/modules.php?name=News&file=article&sid=163

dans les pays où règne la précarité, conformément à cet article, je pense que la régulation des naissances est encore plus permise compte tenu de la famine provoquée par la surpopulation et la misère

de toute façon, dans ce genre de pays, il y a malgré tout d'autres problèmes :

-le cout de ce genre de moyen qui est exorbitant pour des personnes tentant de survivre au quotidien,

-parmi ces personnes beaucoup désirent un grand nombre d'enfants afin qu'ils puissent les épauler lorsqu'ils auront un certain age et donc améliorer leur conditions de vie,

-il y a aussi un manque d'instruction concernant la sexualité qui frappe les couches populaires les plus défavorisées, c'est aussi un sujet tabou

-la polygamie qui d'après moi n'est pas pratiquée conformément à la religion islamique vu qu'elle exige dans ce cas que l'homme puisse satisfaire les besoins de sa famille et qu'elle doit se faire sur un commun accord ( entre les 2 parties du couple ), de plus dans le contexte de crise actuel il est difficile de faire vivre plusieurs femmes correctement et de manière équitable avec tous les enfants qui en résulteraient

-le chrisitanisme qui d'après moi ( mais cela reste à vérifier ) est moins tolérant que l'Islam en ce qui concerne l'usage de
CERTAINS contraceptifs

en tout cas, le phénomène de surpopulation et les problèmes de famines et chomage dont ça engendre sont très très préoccupants car ils pourraient aboutir à moyen terme à de graves révoltes dont des guerres civiles et ethniques, je suis très pessimiste

les régions du monde les plus surpeuplées comme la vallée du Nil en Egypte, Mexico, le Bangladesh, l'Inde, pourraient etre les plus touchées, ce n'est pas pour rien que c'est dans ces pays qu'il y a eu les révoltes lors de ces derniers jours suite à l'inflation

la Tunisie avait, comme tout autre pays arabe, une population extremement jeune ( avec les problèmes de chomage que ça provoque ), aujourd'hui c'est encore le cas avec 27% de sa population qui a moins de 15 ans ( contre 19% pour la France ) et seulement 6% de sa population qui a plus de 65 ans ( contre 16% pour la France ) avec une population de 10. 276. 000 habitants ( estimation de 2007 ).

De ce fait, notre pays a justement pratiqué le controle des naissances et il est aujourd'hui je pense le pays africain et arabe ( voire meme musulman ) avec le taux de natalité le plus bas, de l'ordre de 15,54 naissances pour 1000 habitants, 1,73 naissance par femme ( chiffres de 2007 )
la Tunisie est placée au 126e rang pour le taux de croissance démographique avec un taux de 0,989% ( la France est 156e )

notre pays a misé sur le moyens contraceptifs et a adopté une politique consistant à ne pas attribuer d'allocations familiales à partir du 3e enfant

Petite parenthèse : en parlant de natalité, savez-vous que les prénoms les plus à la mode en Tunisie sont Mohammed ( ce qui n'est pas étonnant ) , Mohammed-Aziz, Ridha, Amin ou encore Mehdi pour les garçons et Khadija, Zeiled ( je ne connaissais pas ce prénom Shocked ), Aicha ou encore Fatma, nom de la fille de notre Prophète ( salut et bénédiction sur lui ). Les nouveaux prénoms qui s'emploient beaucoup sont Inès et Imen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




la famine est declarée Empty
MessageSujet: Re: la famine est declarée   la famine est declarée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
la famine est declarée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande famine de 1709 vue par un curé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions générales :: Généralités-
Sauter vers: