Espace d'échange dans la tolérance et la bonne ambiance
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Entre euthanasie et acharnement therapeutique ....

Aller en bas 
AuteurMessage
TenDeRnesS
Admin
Admin
TenDeRnesS

Féminin
Nombre de messages : 2591
Age : 35
Localisation : sur terre
Date d'inscription : 17/01/2006

Entre euthanasie et acharnement therapeutique .... Empty
MessageSujet: Entre euthanasie et acharnement therapeutique ....   Entre euthanasie et acharnement therapeutique .... EmptySam Jan 21 2006, 19:38

svt pour les medecins se posent des problemes d ordre moral
ex une personne apres un accident Crying or Very sad est dans un coma profond entre la vie et la mort
Se posent alors les questions de l archarnement therapeutique et de la reanimation
Comment determiner le juste milieu afin que ce ne soit ni de l echarnement therapeutique ni une sorte d euthanasie??? Tous deux qui sont moralement et religieusement interdits et condamnés
Comment faire la distinction pour un medecin reanimateur de faire la dictinction entre moyens ordinaires et moyens extraordinaires qu il doit ou non utiliser??
L état du malade ne s ammeliorant pas y a t il des moyens therapeutiques qu il faut interrompre ou dont on doit s abstenir des soins autrement dit "futiles" disproportionnés" inutiles dans un certain sens???
Le devoir d un homme envers lui meme envers les autres envers Rabi sob7anou n oblige qu a utilisé des moyens ordinaires c est a dire des moyens qui n imposent nullement des charges extraordinaire envers lui meme et les autres
seulement quand un medecin est face a telle situation un tel acte peut avoir un double effet un effet moralement bon le fait de laisser faire la nature aussi de ne pas faire supporter une charge supplementaire et une souffrance supplementaire au malade et a sa famille
mais d un autre coté un effet "mauvais" indirectement et non voulu bien sur c l avancement du moment de la mort car la chaine causale des faits serait d un sens que la mort est due fondalementalement au mal dont est atteint le patient et indirectement à l arret du traitement
En medecine c que l on appel le voluntarium in causa cette expression c vrai qu elle m a marqué et elle temoigne de cas de conscience qui se pose ici du reanimateur qui se pose la question de l intervention dans l interruption ou l absention d une tentative de reanimation
Ainsi le reanimateur s il prend cette decision c pas par volonté de tuer le patient mais par volonté de ne pas poursuivre l usage d une technique qui ne fait que repousser l instant inevitable de la mort sans aucun espoir et au prix d une intense souffrance physique et morale du patient et de ses proches...
vos avis vos commentaires???? Wink

_________________
WhaT MuSt bE, MusT Be ...AnD LiFe iS NoT a BeD oF FloWeRs !!!
http://www.zshare.net/audio/yowatweto-mp3.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entre euthanasie et acharnement therapeutique ....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Au Sénat,le débat sur l'euthanasie reprend vie
» Coordination entre EDF et services sociaux
» Visite entre deux milieux
» 1 semaine d'ecart de DPAt entre les echos (resolu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions générales :: Médecine & santé-
Sauter vers: